Préparez au désert le chemin de l’Éternel,

"Car le palais est délaissé, le tumulte de la ville est abandonné. Ophel et la tour de la sentinelle seront des cavernes pour toujours, les délices des ânes sauvages, un pâturage des troupeaux,
jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu d’en haut sur nous, et que le désert devienne un champ fertile, et que le champ fertile soit réputé une forêt.
Et la droiture demeurera dans le désert, et la justice habitera le champ fertile ;" 
Esaie 32. 14

Nombre de versets bibliques nous parlent du lien étroit entre la transfiguration du désert en un jardin d'Eden et la venue des temps messianiques.

Mais avant de jouer ce rôle de signe des temps de la fin, le désert a été un élément de la pédagogie de Dieu pour son peuple et pour ses serviteurs. 

"Et tu te souviendras de tout le chemin par lequel l’Éternel, ton Dieu, t’a fait marcher ces quarante ans, dans le désert, afin de t’humilier, et de t’éprouver, pour connaître ce qui était dans ton cœur, si tu garderais ses commandements, ou non.
Et il t’a humilié, et t’a fait avoir faim ; et il t’a fait manger la manne que tu n’avais pas connue et que tes pères n’ont pas connue, afin de te faire connaître que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vivra de tout ce qui sort de la bouche de l’Éternel." Deutéronome 8. 2

Le désert est le territoire de l'adversaire ;

"Charge des bêtes du Néguev, en terre de détresse et de harcèlement, où sont la lionne et le félin, l’aspic et la saraph volant". Esaie 30.6

et par là même un lieu de tentation, d'épreuve, un lieu où Dieu donne soif d'une parole venant de lui, un lieu d'école !

Conformément aux antiques prophéties, le peuple juif est revenu sur son territoire ancestral, et la terre longtemps abandonnée est à nouveau féconde. "Le pays nous a reconnu", clamaient les premiers pionniers sionistes. 

On trouve dans la Bible des prophéties de restauration concernant toutes les régions du pays d'Israël :

"Le Sharon servira de pâturage au menu bétail. Esaie 65. 10

"Et la terre, elle  répondra par le blé, le vin nouveau, l'huile fraîche, et eux répondront à l'attente d'irréel". Osée 2. 24.

"Il aura ses pâturages du Carmel et du Bashan" Jérémie 50. 19.

"Et vous montagnes d'Israël, vous pousserez vos rameaux, et vous porterez vos fruits pour mon peuple d'Israël". Ezéchiel 36. 8.

On pourrait en citer bien davantage et ajouter toutes celles qui concernent Jérusalem.

Le désert est bien entendu concerné par ces prophéties de régénération :

"Il rendra son désert semblable à un Eden". Esaie 51. 3/

Pourtant, à la différence de toutes les autres régions du pays d'Israël, le désert à ce jour, n'a pas connu de restauration.

La vaste plaine côtière est devenue une concentration urbaine, industrielle et technologique, le Sharon s'est recouvert de cultures céréalières, les vaches paissent dans les verts pâturages du Golan, Jérusalem est restaurée...

Le désert, seul demeure solitaire et désolé, stérile depuis les temps reculés.

Certes, on cultive dans le désert, dans la Arava comme à Nitzana... Mais qu'est ce que cela représente en rapport avec les immensités désolées battues par les vents et la poussière ? 

Dès les origines de l'état moderne d'Israël, Ben Gourion rêvait de faire "plier" cette région, de la conquérir, d'y établir des villes, des industries, d'y développer l'agriculture à grande échelle !

"L'état d'Israël ne peut tolérer un désert en son sein. Si l'état ne liquide pas le désert, alors le désert liquidera l'état", écrivait-il.

Bien des plans successifs de "conquêtes" ou de relance du développement du Néguev ont tenté d'attirer investisseurs, industriels, agriculteurs et habitants.

Mais force est de constater que le désert demeure inexorablement vide (plus de 60 % du territoire et moins de 10 % de la population).

 

Comment expliquer cet état de fait ? La Bible s'est-elle trompée au sujet du désert ? Non bien sûr !

Si la résurrection de la terre (moitié nord du pays, s'entend), devait accompagner le retour des premiers pionniers et servir de signe à l'inhérence du rétablissement du peuple juif sur son territoire, ("la terre nous a reconnu"), le fleurissement du désert doit tenir aux autôlere r.ô

Deux éléments émergent de l'examen des prophéties concernant la restauration du désert. Le premier est le contraste absolu entre l'avant et l'après, entre l'aridité, la stérilité et les fleurs, les vergers, les forêts, les vastes cultures, les vignobles...Le deuxième élément est l'omniprésence de l'eau : le désert devient étang, les fleuves coulent, les sources jaillissent,

les nahals se remplissent et de l'eau coule des rochers.

Evidemment, il y a un lien direct entre ces deux éléments. Le désert est une terre d'exubérance.

Il faut visiter cette région après les pluies pour s'en rendre compte. C'est un jaillissement luxuriant de fleurs multicolores extraordinaires ! Luxuriant mais éphémère, à cause du trop peu d'eau.

Mais si l'eau abonde en permanence, alors il devient possible d'imaginer un désert tel que la Bible le décrit.

Aujourd'hui, même avec les techniques et les technologies les plus pointues, il est impossible de concevoir que l'on puisse produire autant d'eau dans le désert.

il faut l'intervention d'un miracle, puissant et manifeste.

Miracle qui n'interviendra que lors de l'avènement du Messie.

La résurrection du désert est donc réservée pour le temps de la venue messianique. Elle sera l'un des grands signes qui accompagnera son retour, comme l'annonce Esaie 32.

Pour autant, peut-on dire qu'il ne se passe rien dans le désert ?

Non ! Même modestes (en rapport de ce que la Bible annonce), ces villes et villages, ces cultures n'en sont pas moins extraordinaires. Ces tomates, concombres, oignons, pommes de terre, melons, grenades, oranges et vignobles poussant les pieds dans le sable, sont assurément un avant-goût des temps à venir qui nous font dire  maintenant : "le Messie n'est pas loin". 

Visitez
Inscrivez-vous à notre liste d'e-mail, pour recevoir les notifications et les news letters
  • Facebook Social Icon
Consultez notre ancien blog
aufonddudesert.centerblog.net

Adresses 

En Israël : 

Halutza Nitzana

DN. 84901 Nitzana

En France (siège social) :

Israël Déouverte

Kermillard des bois

56 390 Brandivy

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com